MALADIE DE MENIERE 

            www.maladiedemeniere.com

 

page d'accueil

articles & travaux

LIENS

Forum 2004-2009 : pour voir archive du forum cliquez ici

 

Voir plus sur la page  :   articles & travaux

ACTUALITES DU SITE

 

 

KALIÉMIE ET LA MALADIE DE MENIERE

(Dr MORADKHANI - Janvier 2014)

 

ÉCHELLE CLINIQUE DE COTATION «  ViAs » POUR LA MALADIE DE MENIERE

(Docteur Mahmoud MORADKHANI – Octobre 2013)

 

MENIERE EN MUSIQUE

(créations musicales de Mlle Julia PAJOT)

 

VPPB : 1430 cas ; Vertige D Migraine (30 Mars 2012)

 

FORMATHON 2012 (17 mars 2012)

 

Vertige – Migraine - septembre 2011

 

Les liens entre surdité et acouphènes - Audio infos n°152 / Octobre 2010

Traitement médical de la maladie de Ménière (protocole, résultats) (décembre 2010)

 

Je vis avec mes acouphènes : entretien avec le magazine Signe de vie N° 20 Octobre 2010  (journal santé édité par l'institue Pasteur de Lille) - site Internet

10/05/2009 : une partie de notre ancien forum est archivé à cette adresse :

 cliquez ici

 

 23/04/2009 : la naissance d'un nouveau blog, qui va remplacer  l'ancien forum, sous le nom de " ENTRAIDE SUR LA MALADIE DE MENIERE ". Vous pouvez accéder à ce blog par l'adresse suivante : http://entraidemeniere.canalblog.com
L'ancien forum restera accessible en lecture seule jusqu'au premier AOUT 2009. Ensuite il ne sera plus accessible.

.

Prosper Menière

1799-1862

 F.Legent D.Gourevitch E.Verry A.H.Morgon O.Michel

Médecine-Sciences

 Flammarion

C’est au début du XIXe  siècle que Flourens publia les premiers travaux concernant le système vestibulaire. Il montra, chez le pigeon et le lapin, qu’une destruction sélective des canaux semi-circulaires de l’oreille interne entraînait une déviation tonique des yeux, de la tête et du corps dans le plan du canal détruit. Ses travaux furent ignorés pendant près de trente ans. En 1861, Prosper Ménière constata qu’un bon nombre de ses patients souffraient de vertiges. Il eut alors le génie d’établir,  grâce à ses travaux anatomo-cliniques, un lien entre les travaux de Flourens et ses propres observations cliniques, et émit l’hypothèse que les symptômes observés chez ses patients ne résultaient pas de lésions cérébrales mais de lésions de l’oreille interne.

Le tableau clinique décrit par Prosper Ménière devint ensuite une entité clinique appelée : « Maladie de Ménière ».  Depuis, de nombreux auteurs consacrèrent de multiples travaux expérimentaux et cliniques à cette affection afin d’élucider ses mystères physiopathologiques.

La maladie de Ménière est une affection idiopathique de l’oreille interne d’évolution chronique, capricieuse, imprévisible, mystérieuse et irrationnelle.  Son incidence  en France est estimée à 1/13 300. Il n’y a  pas d’influence de sexe ni de race.  L’âge de survenue est, en général,  compris entre 40 et 60 ans.  Avant 20 ans, la maladie de Ménière est possible mais rare. De nos jours elle reste encore une entité clinique idiopathique dont le traitement, bien qu’efficace dans certains cas, ne puisse être que symptomatique ou destructeur.

Site conçu et réalisé par   :

Dr Mahmoud MORADKHANI

 

Ex externe des hôpitaux de Paris

Ex interne des hôpitaux de Lille

 

Attaché au CHRU de LILLE

          Mail